01 43 43 43 77
* Coût d'un appel local
04 42 12 33 33
* Région PACA

Les différents types de viager

Les différents types de viager

Il existe deux principaux types de viager : le viager libre et le viager occupé. D'autre part, la vente à terme peut, de la même manière, peut rentrer dans la typologie de ce type de transaction. En effet, ces trois types de ventes ont pour principe la cession d'un bien immobilier contre un bouquet un rente viagère. 

Le viager occupé


Le viager occupé est la forme de viager la plus répandue. Ainsi, vendre son bien en viager occupé, c'est en conserver le droit d'usage et d'habitation toute sa vie. 

De plus, vendre en viager occupé procure des avantages financiers. En effet, en contrepartie de la vente, le crédirentier touche deux sortes de revenus. 

D'une part, à la signature de l'acte chez le notaire, un montant en capital est versé. On parle de bouquet. D'autre part, le crédirentier perçoit tous les mois une rente viagère. 

Par conséquent, vendre en viager occupé permet de continuer à vivre chez soi tout en augmentant ses revenus. Toutefois, si jamais le vendeur décide de libérer le bien avant, pour partir en maison de retraite, par exemple, sa rente est majorée à hauteur de 30%. 

Enfin, ce type de vente exonère le vendeur de la taxe foncière ainsi que des gros travaux de copropriété.

Le viager libre

Le viager libre est la forme de viager la plus plébiscitée par les acheteurs. En effet, elle permet d'acquérir à un prix avantageux un bien que l'on peut habiter ou mettre en location directement à la conclusion de la vente. Ainsi, les loyers perçus compensent le versement de la rente. Les vendeurs se tournent généralement vers un viager libre lorsqu'il s'agit d'une résidence secondaire ou qu'ils souhaitent quitter leur logement. Ainsi, ils perçoivent un revenu régulier tout en échappant aux ennuis locatifs.

La vente à terme

Dans une vente à terme, la date d'échéance de versement de la rente viagère est fixée au préalable. Ainsi, l'acquéreur sait d'emblée combien de temps il devra verser mensuellement une somme au crédirentier. Toutefois, la vente à terme s'apparente au viager sur le plan de son fond puisque que le vendeur conserve un droit d'habitation jusqu'à la fin de sa vie. En revanche, dans le cadre d'une vente à terme, les revenus issus de la rente ne sont pas considérés par l'administration fiscale comme un revenu immobilier. Ainsi, en cas de décès du vendeur antérieur à la date fixée par le contrat de vente, le vendeur doit continuer à verser la rente, et ce, jusqu'au terme du contrat.



Autres conseils sur le viager