01 43 43 43 77
* Coût d'un appel local
04 42 12 33 33
* Région PACA

Comment réussir un achat en viager ?

Comment réussir un achat en viager ?

Les intérêts d’un achat en viager 

 En achetant en viager, l’acheteur ou débirentier règle préalablement au comptant une partie de la valeur du bien immobilier. Ce premier versement est appelé « le bouquet ». Le reste est ensuite versé régulièrement au vendeur ou crédirentier jusqu’à son décès, sous forme de rente viagère. Pour le cas d’une résidence occupée, l’acquisition du bien présente des similitudes à un investissement locatif classique, sauf que les risques encourus sont minimes. En effet, l’ancien propriétaire des lieux est plus à même de protéger la maison contre d’éventuelles dégradations. L’achat en viager présente plusieurs avantages. Outre le fait que l’acquéreur bénéficie d’une décote moyenne de 20 à 50% sur le prix de la propriété, il peut également considérer cet investissement comme étant une assurance pour une retraite paisible. De plus, rapportant 6 à 8% par an, il est même plus rentable par rapport à l’assurance-vie.

Les précautions à prendre lors d’un achat en viager

Le viager occupé est la forme la plus répandue en ce moment. De ce fait, le bien acquis lors d’un achat en viager ne doit pas être considéré comme une résidence principale. Par ailleurs, ce type d’investissement est destiné à des personnes qui disposent d’argent liquide étant donné que le bouquet est toujours payé au comptant. De plus, dans ce genre de cas, la majorité des banques sont moins favorables à l’octroi de crédit.