01 43 43 43 77
* Coût d'un appel local
04 42 12 33 33
* Région PACA

Financer la retraite des seniors grâce au viager

[IMG_MAIN] En France, 70% des seniors de 70 ans et plus possèdent un logement mais n’engagent pas souvent les procédures adéquates pour en tirer profit. Cette situation ne demande qu’à être exploitée dans une population vieillissante dont la prise en charge de la dépendance etdu maintien à domicile n’est plus supportée par la pension de retraite. 

Une transaction aléatoire 
Souvent comparé à un « billet deloterie », le viager peine encore à attirer les acheteurs qui redoutent l’amélioration de l’espérance de vie. En effet, Jeanne Calment, la doyenne de l’humanité décédée à 122 ans a pu avoir accès au double de la valeur de son bien même si le viager a été établi à ses 90 ans. Dans le cas contraire, des personnalités comme Ségolène Royal et François Hollande ont réussi à obtenir des villas de Mougins grâce à un viager estimé à 161.800 euros. Ces deuxe xemples prouvent donc la complexité du viager et cette forme de transaction immobilière n’attire chaque année que 3.500 à 5.000 acheteurs par an. 

100 millions d’euros de la Caisse des dépôts 
Même si le viager contribue à améliorer la condition de vie des retraités, le système ne bénéficie d’aucunproduit financier qui y est dédié. Pour y remédier, la Caisse des dépôts (CDC) travaille depuis deux ans sur la mise en place d’un projet qui permettrait d’apporter des revenus supplémentaires aux seniors. Il s’agit d’un fond de 100 millions d’euros qui devrait être accessible en 2014 pour financer les biens immobiliers avec une décote située entre 30% à 40%. Le rachat de logements enviager par la CDC et la CNP permettrait de diminuer les pertes et mutualiser les risques du viager.

L’héritage 
Soutenu par Henri Emmanuelli, le président de la commission de surveillance de lacaisse, le projet sera considéré comme un complément de retraite mais les seniors réfractaires à l’idée de la perte du patrimoine devront être rassurés parce que les héritiers auront accès à un droit de préemption pour racheter le bien après le décès de leurs parents.