01 43 43 43 77
* Coût d'un appel local
04 42 12 33 33
* Région PACA

Quelques chiffres clés sur le marché du viager

Quelques chiffres clés sur le marché du viager

Les estimations des notaires de France

Dans leur note de conjoncture immobilière la plus récente, les notaires de France publient certains chiffres sur le viager :
  •          l'âge moyen des crédirentiers est de 79 ans ;
  •          l’âge moyen des débirentiers est de 48 ans ;
  •         la part des biens cédés en viager occupé est évaluée à 71% ;
  •         la part des ventes qui ne portent que sur un seul crédirentier est estimée à 78% ;
  •         la part moyenne du bouquet dans le prix d’acquisition est de 31% (c’est ainsi la rente qui, en majeure partie, constitue la part de la valeur du bien).

Retour sur le marché du viager

Comme vous le savez, il existe plusieurs types de viager. On parle de viager occupé lorsque le bien immobilier est encore habité par le crédirentier tandis que le viager libre le vendeur n'habite plus le bien, l'acquéreur a donc le choix de le louer ou de l'habiter. 

L’investissement en viager nécessite un paiement d’un capital initial appelé le bouquet.  Ensuite, l’acheteur verse le reste sous forme de rente viagère définie en fonction de l’espérance de vie probable du vendeur. Les experts en viager utilisent le Barème Viager Daubry afin de calculer les montants.
Le vendeur continue d’occuper sa propriété et profite toujours de l’usufruit jusqu'à son décès. 

Un marché en progression

En France, le secteur du viager reste un marché de niche. Sur un total de 900 000 transactions immobilières par an, le marché du viager représente en effet entre 5 000 et 8 000 ventes. Toutefois, d'après une étude, la dynamique sur le marché du viager s’accélère. L’analyse indique en effet que si la proportion des transactions immobilières en viager n’était que de 1% en 2013, elle promet de basculer à 5% de l’ensemble des transactions d’ici une vingtaine d’années.