01 43 43 43 77
* Coût d'un appel local
04 42 12 33 33
* Région PACA

Quelle fiscalité pour quel type de rente viagère ?

[IMG_MAIN] Pour améliorer la retraite des seniors, les banques proposent actuellement différents types de placements avec possibilité de récupération des épargnes sous forme de rente viagère. Même si ces formules semblent prometteuses, il faut se renseigner sur la rentabilité etles conditions d’imposition avant de souscrire à une offre. Le point sur les fiscalités adaptées à la rente viagère.

Une rente imposée en totalité avec Perp, Préfon et Madelin
Tout comme les pensions de retraitesaccordées par des régimes obligatoires, les rentes issues d’un Perp, du régime Préfon et du contrat Madelin sont imposables. Dans la catégorie des « rentes viagères à titre gratuit », ces rentes font l’objet d’un impôt sur le revenu avec un abattement spécifique de 10% applicable à toutes les pensions perçues, 7,1% de CSG et de CDRS, ce au même titre que les impôts des pensions de retraite. 

Une rente partiellement imposée avec l’assurance Vie et le Perco
Dans la catégorie des « rentes viagères à titre onéreux », les rentes viagères issues d’un contratd’assurance-vie ou d’un Perco sont soumises à l’impôt sur le revenu. Le taux de l’impôt varie suivant l’âge du rentier et il est réglé lors du tout premier versement : 70% pour les moins de 50 ans ou 30% pour les septuagénaires. Aprévoir également 15,5% de prélèvements sociaux dus sur les revenus de l’épargne. 

Une rente exonérée d’impôt avec le PEA
Après plus de 8 ans de souscription àun plan d’épargne en actions ou PEA, les rentes viagères ne font plus l’objet d’un impôt sur le revenu. Il reste ensuite à payer les prélèvements sociaux :15,5% d’après le taux en vigueur et suivant le mode de calcul pour les rentesd’une assurance vie.