01 43 43 43 77
* Coût d'un appel local
04 42 12 33 33
* Région PACA

Les vrais chiffres du viager

Les vrais chiffres du viager
D'après une étude réalisée par la Chambre des Notaires de Paris 300 à 700 ventes viagères ont été réalisés en Région Parisienne en 2016 (soit 45 % des ventes sont réalisées à Paris) tandis que le marché proposait 161 140 biens à vendre. 

Petit rappel : comment le viager fonctionne-t-il ? 

En général, la pension de retraite ne suffit pas pour mener une vie normale. La vente en viager aide les seniors à obtenir un complément de revenus. Le viager consiste notamment à transférer la propriété à une autre personne tout en restant chez soi. En retour, l’acheteur doit verser mensuellement une rente jusqu'au décès du vendeur. L’intervention d’un notaire est indispensable lors de la signature de la vente. Dans la majorité des cas, le vendeur privilégie un premier paiement au moment de l’achat. Appelé bouquet, il s’agit d’un apport, dont le montant est fixé lors de la prise du mandat de vente avec le crédirentier. Plus il sera faible, plus la rente sera importante. Notons que cette dernière est calculée en fonction de la valeur du bien immobilier et l’espérance de vie du vendeur. 

Quels sont les avantages du viager ?  

Le viager est notamment intéressant pour les vendeurs sans héritiers, selon l’étude de la chambre des Notaires 80% des vendeurs vivent seuls et ils ont une moyenne d’âge de 79 ans. La rente pourra augmenter de manière considérable leur qualité de vie. Il permet également de bénéficier d’un abattement fiscal sur l’imposition de leur pension de retraite. Soulignons par ailleurs que le vendeur a le droit de transmettre le bouquet partiellement ou totalement à ses enfants, sous forme de donation. Pour l’acheteur ou débirentier, cette forme de vente donne la possibilité de se constituer une épargne, tout en s’attendant à faire une bonne affaire.