01 43 43 43 77
* Coût d'un appel local
04 42 12 33 33
* Région PACA

Comment réussir son investissement viager ?

Comment réussir son investissement viager ?
Bon nombre d’individus connaissent le viager, mais rares sont ceux qui s’y intéressent vraiment. Il ne constitue pas plus de 1% des transactions immobilières dans l’ancien. Certaines personnes pensent en effet que ce type de contrat mise sur le décès du propriétaire, hors en achetant en viager vous ne ferez qu’aider une personne âgée à arrondir ses fins de mois. 

Les principes d’un investissement viager   

Il s’agit d’une acquisition d’un bien immobilier où le vendeur continue de jouir de ses biens jusqu'à son décès s’il s’agit d’un viager occupé, la forme la plus prisée dans ce type d’achat. En outre, l’acquéreur ne s’acquitte pas du prix de la propriété en une seule fois, car ce dernier est réparti en deux parties : le bouquet qui doit être versé au comptant lors de la signature de l’acte de vente définitif et la rente viagère qui sera versée au bénéficiaire jusqu'à son décès. Étant donné le mode de règlement du bouquet, l’investissement viager attire surtout les personnes qui disposent de liquidités. Néanmoins, il s’agit d’un investissement très intéressant étant donné qu’il est exempté des risques liés à la location. 

Investissement en viager occupé 

On parle de viager occupé lorsque le bien immobilier est encore habité par son propriétaire pouvant être un couple ou seul. L’investissement en viager occupé nécessite un paiement d’un capital initial appelé le bouquet. Ensuite, l’acheteur verse le reste sous forme de rente viagère définie en fonction de l’espérance de vie probable du vendeur. Plus le bouquet sera important plus la rente sera faible. Ce dernier continue d’occuper sa propriété et profite toujours de l’usufruit jusqu'à son décès. C’est la raison pour laquelle ce mode d’acquisition s’adresse surtout aux investisseurs.