01 43 43 43 77
* Coût d'un appel local
04 42 12 33 33
* Région PACA

Le viager occupé

Le viager occupé

Quelques généralités 

Pour le crédirentier, vendre en viager occupé c’est jouir de son bien jusqu'à son décès. L’acquéreur doit ainsi attendre que son débirentier décède avant de pouvoir utiliser le logement. En contrepartie du titre de propriété, l’acheteur verse au vendeur un capital initial appelé bouquet et par la suite, il est tenu de payer périodiquement une somme déterminée (la rente viagère). Cependant, dans le cadre du viager occupé, le vendeur est tenu de payer les frais et charges relatifs à son occupation (frais de réparations, diverses taxes…). Toutefois, les grosses réparations ainsi que la taxe foncière sont à la charge de l’acquéreur. Notons qu’il est possible pour plusieurs investisseurs d’acquérir ensemble plusieurs viagers occupés. On parle dans ce cas de viager mutualisé occupé. 

 Les avantages du viager occupé 

 Pour pouvoir vendre en viager occupé, l’intéressé doit avoir plus de 60 ans. Question rentabilité, cet âge joue énormément car les vendeurs de plus de 69 ans bénéficient d’un abattement fiscal de 70% sur la perception de la rente viagère. De plus, les prix d’acquisition d’un bien en viager occupé sont réduits de 40 à 60% par rapport à celui d’un bien immobilier classique. Toujours dans le cadre des avantages du viager occupé, une transaction mutualisée permet aux acquéreurs solidaires d’assumer les risques liés à l’incertitude de la durée de paiement de la rente. Par ailleurs, en viager mutualisé, si le vendeur désire quitter le logement avant qu’il ne décède, le paiement de la rente fait l’objet d’une majoration de 20 à 30%. 
Source: LOGIC IMMO