01 43 43 43 77
* Coût d'un appel local
04 42 12 33 33
* Région PACA

Immobilier : la vente en viager, une nouvelle tendance ?

[IMG_MAIN] La vente en viager est une option à envisager si vous souhaitez préparer votre retraite ou faire un placement immobilier et que votre budget est serré. L'investissement en viager nécessite du temps et de la patience et, malgré cela, ce type de transaction est en plein essor.

Un marché immobilier en pleine évolution
Le prix d'un bien immobilier mis en vente en viager est calculé en fonction de la valeur du bien en question et de l'espérance de vie du vendeur. En général, plus le vendeur est âgé plus le prix du bien est intéressant. A titre d'exemple, dans l'Eure, l'âge moyen du propriétaire d'un bien à mettre en viager est de 75 ans. Une agence immobilière d'Evreux souligne que les personnes nouvellement retraitées ont généralement un capital de départ mais il a tendance à s'épuiser rapidement.

Les problèmes financiers, la montée de l'individualisme ainsi que les rapports familiaux peuvent compliquer la situation de ces personnes retraitées, ce qui les pousse à vendre en viager. Elles souhaitent maintenir un niveau de vie satisfaisant tout en continuant à vivre dans leur logement. La vente en viager est encore un marché confidentiel mais en constante progression ces dernières années. Les spécialistes du secteur ont d'ailleurs noté une progression forte entre 2008 et 2009 et s'attendent à ce que ce segment du viager devienne une véritable tendance car c'est le moyen le plus économique d'acquérir un bien immobilier, en comparant le montant des bouquets et celui de l'apport lors d'un crédit immobilier.

Comment fonctionne le viager ?
Le système de la vente en viager est simple : le vendeur, généralement retraité, vend son bien directement en demandant en retour un montant initial à bon prix ainsi qu'une rente mensuelle qui lui sera versée jusqu'à son décès. L'avantage pour le vendeur est qu'il pourra bénéficier d'un complément de revenu pour sa retraite et maintenir son confort de vie. Par ailleurs, le vendeur en viager et son conjoint peuvent occuper le bien immobilier tant qu'ils sont vivants, dans le cadre d'un viager occupé. D'autant plus qu'investir en viager ne coûte pas plus cher à l'acheteur que lors de l'achat « classique » d'un bien immobilier. Le coût versé au vendeur dépendra de l'espérance de vie du propriétaire, ce qui pourrait être perçu comme un risque difficile à évaluer, mais intéressant tout de même.
Source: BM-Finance