01 43 43 43 77
* Coût d'un appel local
04 42 12 33 33
* Région PACA

Le fonctionnement d'une revente de bien en viager

Le fonctionnement d'une revente de bien en viager


Il est tout à fait possible d’effectuer une revente de bien en viager et cela même si le crédirentier est toujours vivant. Cependant, il est important de s'informer sur le sujet car il comprend certaines spécificités.

Pourquoi revendre un bien en viager ? 

La plupart du temps, une personne effectue une revente à cause d’un problème financier ou personnel. Il se peut aussi qu’il s’agisse d’héritiers qui procèdent à la revente d'un bien en viager suite à la mort inattendue du débirentier. 
La revente de bien n'est pas toujours évidente en viager, puisqu’il faut essayer de compenser les montants déjà engagés. Il est donc important de bien réfléchir, de peser le pour et le contre, avant de procéder à une revente viagère. Un spécialiste peu alors vous conseiller.

Comment fonctionne la revente lorsque le crédirentier est toujours vivant ? 

Selon la loi, un débirentier peut tout à fait réaliser la rétrocession de bien immobilier acheté en viager même si le vendeur initial n’est pas encore décédé et même s’il ne donne pas son approbation. 
Dans ce cas, le débirentier doit informer le crédirentier. Le nouvel acheteur doit acquitter les rentes sous les mêmes conditions que l’acheteur initial. Tout comme lors de la première vente, les deux acteurs doivent déterminer ensemble la valeur du bouquet à la signature du nouveau contrat. 

Il est important de garder en tête que lorsqu’une personne procède à une revente en viager, il reste garant du bon paiement de la rente. Ainsi, en cas de non-paiement, il devra s'en acquitter à la place du nouvel acquéreur. La revente ne doit donc en aucun cas changer la situation du vendeur initial et la valeur des rentes qui lui sont payées.