01 43 43 43 77
* Coût d'un appel local
04 42 12 33 33
* Région PACA

Les résidences étudiantes : un nouveau produit de défiscalisation immobilière

[IMG_MAIN] Le placement dans la pierre a toujours été une valeur sûre pour assurer son avenir. Quelques niches séduisent beaucoup d'investisseurs immobiliers tandis que d'autres sont plutôt méconnues, parmi lesquelles : les résidences étudiantes, niche en forte croissance actuellement. En effet, l'offre de résidences étudiantes n'est pas à la hauteur de la demande, toujours en hausse. Les investisseurs commencent donc à se tourner vers ce segment immobilier qui présente certains avantages.

Pourquoi investir dans les résidences étudiantes ?
Ce secteur est exploité depuis une dizaine d'années seulement. Cette niche connaît désormais un grand essor en raison de son rapport rendement/risque très intéressant. Le marché des résidences étudiantes, est classé parmi les bons placements immobiliers en 2012 : la sécurité de l'investissement, les divers avantages fiscaux ou encore le haut  taux de rendement, ce marché intéresse les acquéreurs.
En France, on compte 340 000 logements étudiants pour une demande s'élevant à plus d'un million chaque année, lors des rentrées universitaires. Ces chiffres montrent que le pays ne couvre que 15% de la demande en logements étudiants. En outre, des études ont montré que 60% des étudiants quittent le foyer des parents chaque année, d'où la demande résistante et stable.
Investir de manière simple
L'investissement dans une résidence étudiante est accessible et aisé. Le plus souvent, les résidences constituées de 80 à 100 studios aménagés pour les jeunes sont confiées à des gestionnaires locatifs, chargés de l'entretien de l'immeuble, de la gestion de la location ainsi que du versement des loyers.
Les résidences étudiantes offrent également divers autres avantages. Ce type de résidence n'affiche que 80 000 à 100 000€ de ticket d'entrée en moyenne contre 140 000 à 150 000 € pour un EHPAD. Le rendement de l'investissement est également élevé : entre 3,5 et 4,5% nets par an sans encourir trop de risques. Ceci est possible en raison de la durée de location courte.
Résidences étudiantes et leur fiscalité
Au point de vue de la fiscalité, investir dans les résidences étudiantes, permet de profiter de plusieurs prérogatives fiscales. Par exemple : le remboursement de la TVA sur le prix de l'immobilier ou encore la possibilité pour l'investisseur de profiter des avantages du régime des bénéfices du BIC dans le cas d'une location meublée. L'investisseur peut se constituer un déficit foncier imputable s'il devient un loueur professionnel, grâce à la déduction des charges d'entretien, les impôts sur le bien et les intérêts de crédits. De plus, le dispositif Censi-Bouvard offre la possibilité de bénéficier d'une réduction d'impôts de 11% pour une durée de neuf ans.
 
Mardi 13 novembre 2012