01 43 43 43 77
* Coût d'un appel local
04 42 12 33 33
* Région PACA

Vente en viager : quid des diagnostics ?

Vente en viager : quid des diagnostics ?

Vente en viager et diagnostic immobilier

Lorsqu'un acquéreur investit dans un bien en viager, il est soumis aux mêmes règles que lors d’un achat immobilier classique. Il doit dans ce cas procéder à des diagnostics sur certains aspects du bien à acheter afin qu’il soit informé de l’état de l’immeuble. Et les points étudiés dans une vente en viager sont les mêmes que dans une vente immobilière courante.

Zoom sur les diagnostics dans le viager

Afin de déterminer le montant exact du bouquet et de la rente viagère, il est primordial d’appliquer la Loi Carrez pour mesurer les surfaces du logement. En effet, s’il y a une erreur dans le calcul de ces surfaces, il peut y avoir une revalorisation de la rente et du bouquet, voire l’annulation de la vente en viager
Ensuite, il faut effectuer le diagnostic d’amiante, un matériau naturel dont les propriétés thermiques et phoniques ont été prouvées, mais dont l’utilisation est aujourd’hui interdite en France car il est soupçonné de causer des problèmes de santé dus à l’inhalation de fibres très volatiles. Cette étape est ainsi obligatoire. 
Le diagnostic de plomb est également un passage obligé si le logement est destiné à la vente ou à la location. Ceci consiste à déterminer la présence ou non de plomb dans la peinture murale. 
Puis, il y a le diagnostic des termites qui consiste à effectuer un rapport de dépistage concernant cet insecte jugé nuisible aux constructions en bois. Enfin, la vente en viager libre doit impérativement inclure un diagnostic gaz et électricité. 
Dans tous les cas, il est fortement recommandé de faire appel à des professionnels dans le domaine de l’immobilier, et principalement du viager pour pouvoir déterminer toutes les interventions nécessaires.

Le règlement de copropriété

Il est important de remarquer que tout immeuble en copropriété doit avoir un carnet d’entretien contenant toutes les informations techniques sur les travaux effectués sur la propriété. Le règlement de copropriété est également un document obligatoire lors de la vente en viager car il contient tous les détails concernant le statut juridique et pratique de l’immeuble.