01 43 43 43 77
* Coût d'un appel local
04 42 12 33 33
* Région PACA

Viager : aller au-delà des risques

[IMG_MAIN]

Viager : un contexte peu flatteur

Bien qu’il soit redevenu un concept à la mode, le viager renvoie toujours à cette image du film de Pierre Tchernia où le crédirentier enterra tour à tour ses débirentiers. Certaines personnes l’apparentent même à une pratique ignoble. Pourtant, cette forme de transaction particulière rend service à beaucoup de personnes, qu’elles soient vendeurs ou acquéreurs de biens.

Des avantages non négligeables

Du côté du vendeur, le viager est une excellente alternative face aux retraites mal revalorisées voire rabotées avec la nouvelle réforme à venir. Et avec la baisse du coût de la vie, les seniors ne pourront plus espérer un financement de la part de leurs enfants. Pour combler leurs vieux jours, ils ont recours au viager et perçoivent un revenu complémentaire à vie grâce à la rente viagère. Mais les acheteurs ne sont pas en reste car l’achat en viager est un investissement très rentable dans la mesure où les biens vendus en viager sont beaucoup moins chers. Ceci leur permettrait d’éviter le prêt immobilier.

Les autres raisons de recourir au viager

Certaines personnes ont recours au viager pour des situations plus pointilleuses telles que l’adoption de l’enfant du nouveau conjoint. En effet, dans une procédure classique, et pour que le fisc considère que l’enfant adopté vienne en ligne directe successorale, les conditions sont plus contraignantes (réalité d’un lien familial, non opposition de l’enfant du premier lit, preuve d’un entretien entre l’adopté et l’adoptant, etc.). Voilà pourquoi certains sujets concernés veulent un canal de transmission moins coûteux fiscalement, avec la loi des donations et moins compliqué tel que la vente en viager. Mais les risques seront alors plus importants car le contrat entre les deux personnes sera à titre onéreux, alors qu’il revêt une affection entre les deux personnes.