01 43 43 43 77
* Coût d'un appel local
04 42 12 33 33
* Région PACA

Rente viagère : une solution à envisager pour les séniors

[IMG_MAIN]

Rente viagère, un revenu à vie

La rente viagère peut être définie comme une somme versée à vie en échange d’un bien ou d’un capital existant. Le crédirentier reçoit un revenu périodique de la part du débirentier. D'une manière générale, elle entre dans le cadre d’une transaction immobilière en viager. Et souvent, ce sont les personnes âgées qui y ont recours. Pour s’assurer d’une rente viagère jusqu'à la fin de leurs jours, les seniors procèdent à la vente de leurs biens immobiliers en viager. Comme ils assistent à une baisse de leurs pensions et à un allongement de la durée de vie, ils souhaitent se constituer un revenu complémentaire et ce type de rente représente la solution la mieux adaptée pour eux. Elle procure des revenus qui sont nettement plus élevés qu’un placement financier. De ce fait, ils voient leur niveau de vie s’améliorer et peuvent ainsi profiter pleinement de leur retraite. Idéalement, il faut attendre d’avoir passé la soixantaine pour commencer à envisager de profiter d’un pareil complément de revenu.

Évaluation du montant de la rente viagère

Le montant de la rente viagère est déterminé en fonction des accords établis entre les deux parties, c'est-à-dire entre l’acheteur et le vendeur. Mais quoi qu’il en soit, il doit être évalué à partir de la valeur réelle du bien immobilier en question. Ajouté à cela, quelques paramètres doivent être pris en compte lors du calcul de la rente. Premièrement, le montant de la rente viagère dépend du versement ou non d’un capital de départ (ou bouquet), qui représente 5 à 20% du prix de la propriété. Il faut savoir que si le montant du bouquet est faible, la rente mensuelle est plus intéressante. En tout cas, l’acheteur est tenu de respecter l’indexation annuelle imposée par la loi. Deuxièmement, il repose sur l’âge et le sexe du vendeur pour déterminer son espérance de vie. Le calcul doit se baser sur des statistiques de mortalité publiées par l’INSEE. Enfin, le dernier indicateur se rapporte au type de viager contracté lors de la vente : libre ou occupé, le droit d’usage ou d’occupation du logement.