01 43 43 43 77
* Coût d'un appel local
04 42 12 33 33
* Région PACA

Opportunité d'investissement en immobilier en 2015 : le viager occupé

[IMG_MAIN] Le viager occupé est une vente particulière de biens immobiliers ou mobiliers, où le vendeur reste dans sa propriété après la vente, jusqu'à sa mort ou son départ pour une maison de retraite. Il consiste à transformer une partie ou la totalité du prix des biens en une rente viagère et annuelle, des revenus annuels à vie au profit du vendeur. Et cette rente annuelle est généralement payée par l'acquéreur tous les mois ou tous les trois mois, selon les accords que se font les deux partis.   

Les avantages d'un viager occupé    
Le viager occupé est très avantageux, tant pour le vendeur que pour l'acheteur. En voici les raisons : 

  • Pour le vendeur, appelé aussi crédirentier 
Le viager occupé assure une vie confortable pour le vendeur. En effet, si vous êtes vendeur d'un viager occupé, vous recevez le bouquet. Mais en plus, vous bénéficiez de la rente viagère mensuelle, dont le montant est fixé par rapport à votre espérance de vie, et votre sexe et âge entre autre. 

Mais le plus grand avantage reste la défiscalisation de la rente perçue pour le vendeur. En effet, le but d'un viager pour chaque vendeur est d'avoir une retraite complémentaire. Et selon votre âge, une partie de la rente sera défiscalisée. Cela s'appelle : le taux d'abattement. Et ce dernier est fixé à 30 % si vous (vendeur) avez moins de 50 ans, 50 % si votre âge est compris entre 50 et 59 ans. 60 % si c'est entre 60 et 69 ans, et 70 % si vous êtes âgé de 70 ans et plus. 

Et si vous décidez de garder l'usufruit du bien, ce qui est conseillé, vous pourrez le louer. Par contre, vous devrez payer l'impôt foncier. 

  • Pour l'acheteur, aussi appelé débirentier 
Par contre, si vous êtes acheteur, voici les avantages qui s'offrent à vous :

Vous bénéficiez d'une décote sur le prix réel du bien immobilier, décote fixée en fonction du sexe et de l'âge du vendeur. Elle peut être de 30 % sur le prix réel du bien, et plus le vendeur est âgé, plus cette décote est moindre. 

Ensuite, vous n'aurez pas besoin de prêt bancaire. En effet, l'acheteur doit verser premièrement le bouquet, qui représente en général moins de 30 % de la valeur du bien qui est déjà décoté. Après quoi, il verse une rente viagère au crédirentier. Ce qui fait que le vendeur faisait comme s'il vous faisait un crédit, sauf que c'est différent d'un prêt classique, car il n'y a pas d'intérêts. Et si le vendeur décède avant la période estimée, vous n'aurez plus à payer de rente. Ce qui est assez avantageux. 

Vous n'aurez pas aussi à payer les charges locatives. Puisque le vendeur occupe le bien immobilier jusqu'à son départ en maison de retraite ou son décès, il doit encore régler la taxe d'habitation, les charges supportées par un locataire, mais aussi une partie du foncier. Et de votre côté, vous règlerez le solde de l'impôt foncier et les grosses réparations qui sont décrites dans l'article 606 du Code civil. 

  *Petite astuce pour le vendeur et l'acheteur* : pour vendre vite et/ou acheter de façon intelligente, il vaut mieux vendre/acheter une maison à laquelle on a fait des rénovations/constructions suivant les normes RT2012. En effet, une maison bien isolée par l'extérieur avec des produits écologiques comme la ouate de cellulose ou le liège expansé pur bénéficiera des réductions d'impôts. Ce qui sera rentable pour les deux partis. Enfin, vous faites un placement financier rentable. En effet, une fois que le vendeur quitte son habitation, vous pouvez l'occuper, la louer ou encore la vendre. Et bien sûr, vous pourriez envisager de contracter un viager pour bénéficier d'une rente à votre tour.