01 43 43 43 77
* Coût d'un appel local
04 42 12 33 33
* Région PACA

Le viager connaît un nouveau souffle en France

[IMG_MAIN] Le viager est une transaction immobilière basée sur un investissement à long terme. Avec les nouveaux systèmes de mutualisation, cette transaction devient de plus en plus présente dans toute la France : Île-de-France, Grand Lyon, Côte d'Azur, etc. Pour les propriétaires, la hausse de l'espérance de vie est une opportunité à saisir pour mettre un bien en viager et ainsi bénéficier d'une solution sécurisante pour assurer la vieillesse. De leur côté, les acheteurs peuvent sembler « désavantagés » par cet essor du « quatrième âge » parce que la réussite de l'opération se fonde surtout sur le calcul de la rente et le décès du senior. Une bonne affaire consisterait à obtenir un prix décoté tout en évaluant le décès prochain du crédirentier et en s'exposant à un risque de sur paiement du bien. En guise de preuve, les statistiques enregistrent chaque année 5 000 transactions sur les 12 000 biens disponibles sur le marché du viager.

Acquisition d'un viager : un financement solide
Le viager convient le plus aux personnes qui disposent d'une bonne source de financement car elles seront engagées à verser le bouquet (10 à 30% de la valeur de marché), la rente viagère, les frais des notaires représentant le vendeur et l'acheteur, les droits de mutation, l'impôt foncier et les charges d'entretien du bien. Une transaction réussie se base donc sur la sélection des vendeurs de 75 ans et plus, le choix de l'adresse (aucun risque de dévalorisation), et des potentiels acquéreurs ayant 20 à 25 ans de moins que le vendeur.

L'entrée en jeu du viager mutualisé
Un fonds réglementé et agrée par l'Autorité des marchés financiers (AMF) utilise un système de mutualisation du viager. D'après les explications de Jean-Christophe Ginet, directeur de la gestion immobilière de 123 Venture, il y aurait une mise en place d'un portefeuille d'une centaine d'actifs pour améliorer ce placement de huit ans avec un rendement de 5 à 6% par an.