01 43 43 43 77
* Coût d'un appel local
04 42 12 33 33
* Région PACA

Retour sur le marché du viager

Retour sur le marché du viager

Recrudescence du marché du viager ?

Le viager est loin d’être une nouveauté. Il fut un temps où il a été très prisé. Aujourd'hui, le concept fait son come-back. La crise et la baisse du pouvoir d’achat des retraités étant des cas avérés, le concept fait peau neuve et conquiert de plus en plus de personnes.

Le concept du viager

Pour le vendeur, le viager permet d’obtenir un bouquet à la signature du contrat de vente et de recevoir tous les mois ou tous les trois mois une rente, et ce jusqu'à la fin de sa vie. Il existe différents types de viager, dans le cas du viager occupé il peut également demeurer dans son logement. S’il décide de libérer les lieux, la valeur de sa rente sera plus élevée. Pour l’acquéreur, le viager lui donne l’opportunité d’acheter un bien immobilier à un prix plus intéressant que celui du marché. Il lui permet également d’avoir un patrimoine sans recourir à un prêt bancaire.

Vente en viager : une jeunesse retrouvée

Dans les années 1990, le nombre de ventes en viager conclu tournait autour de 1500, ce qui équivaut à 0,7% de l’ensemble des transactions immobilières. Au fil des ans, le marché a continué même si le volume des ventes a considérablement chuté. En effet, en 2009, les ventes en viager atteignaient difficilement les 779. Le frein moral poussait les acheteurs à opter pour les ventes immobilières classiques. Mais avec la crise économique et la baisse du pouvoir d’achat des retraités, le concept a retrouvé un nouveau souffle. Face à ses nombreux avantages, nombre de personnes commencent à s’y intéresser sérieusement. Des agences immobilières s’y sont spécialisées, les annonces sur le web se sont multipliées et la Caisse des Dépôts s’est même donnée pour objectif de mettre en place un fonds dédié pour le viager. Tout ceci montre que le concept n’est pas mort et qu’il est même en train de retrouver un regain d’énergie.
Source: LE FIGARO