01 43 43 43 77
* Coût d'un appel local
04 42 12 33 33
* Région PACA

Le viager attire de nouveau les investisseurs immobiliers

[IMG_MAIN]

Le viager, devenu une priorité pour les acquéreurs

Longtemps délaissé par les investisseurs immobiliers, le viager est souvent associé au film de Pierre Tchernia qui met en scène un vendeur qui a fini par enterrer tous ses acheteurs. Mais avec le gel des pensions alimentaires, les retraités ne sont plus en mesure de financer leurs vieux jours. Souvent propriétaires de résidence principale, ils ont recours au viager pour bénéficier d’un complément de revenu. Du côté des acheteurs, la hausse constante des prix de l’immobilier n’est pas évidente. Le viager leur permet d’investir sans avoir à dépenser une somme conséquente. D'après les explications des experts du viager, ce système permet aux acheteurs de mieux prévoir leur propre retraite tout en offrant de l’aide aux personnes âgées. En effet, ces dernières ont besoin d’une source de revenus fiable pour financer leurs vieux jours.

Viager : retour sur les détails

En rappel, le viager est une forme de vente immobilière avec possibilité de paiement en différé. À la signature du contrat de vente, l’acheteur ne doit régler que « le bouquet » qui est une somme forfaitaire. Le reste de la valeur du bien sera réglé sous forme de rente mensuelle jusqu'à ce que le débirentier décède. Et parce que 95 % des transactions sont des viagers occupés, le droit d’usage et d’occupation pèse sur la valeur du bien qui peut être réduite de 30 à 50 % suivant l’âge du vendeur.

Équilibrer les contrats en viager

Dans le contrat en viager, la meilleure stratégie consiste à investir dans un bien immobilier qui va prendre de la valeur au fil du temps. Et même si l’acheteur redoute toujours l’amélioration de l’espérance de vie, il existe des solutions bien élaborées. Ainsi, l’équilibrage du calcul des rentes permet de parvenir à un accord gagnant-gagnant entre les deux parties, et une possibilité de mutualisation du viager.
Source: EXPRESS